Résultat de votre recherche

Partir à Madagascar

La Santé

N’oubliez pas que Madagascar fait partis des pays les plus pauvres au monde et que des fois l’hygiène reste à désirer… On constate aussi des problèmes d’hygiène à Madagascar. Comme le fait que 80% de la population n’ait pas accès à l’eau potable. Par conséquent il est fortement déconseillé de boire l’eau du robinet. Il est donc préférable d’acheter des bouteilles d’eau (environs 1600 Ar (0,45€) dans un « supermarché » et 4500 Ar (1,30€) dans un restaurant). Ou alors, vous pouvez prévoir des cachets de purification d’eau, vous pourrez remplir vos bouteilles et boire sans craintes. Nous vous conseillons aussi de ne pas manger de fruits et légumes sans les avoir lavés et de ne pas manger les petits plats que vous proposeront les Malgaches dans la rue (cela évitera tous problème de tourista… !)
La quasi-totalité des animaux de Madagascar sont des animaux errants, il est important de faire attention à ne pas les toucher (puces, rages, gale). Cependant, si vous ne les approchez pas, ils ne viendront pas vers vous (ils sont très peureux).

Vous devez savoir qu’à Madagascar le risque de paludisme est grand. Surtout sur la côte Est de l’île où il y a le neuro-palu. La région qui comporte le moins de risque c’est sur les hautes terres. Il est donc important de prévoir des anti moustiques (le plus efficace est le Cinq-Cinq) mais aussi un traitement anti paludisme comme la malarone ou le paludrine (demander à son médecin traitant). Il est aussi conseillé de faire des vaccins contre la typhoïde et l’hépatite A. Demandez à votre médecin.
Prévoyez une trousse à pharmacie complète en cas de petite coupures, maux de ventre… Et à Madagascar, il n’existe pas de sécurité sociale, vous ne serez pas remboursé si vous acheter un médicament sur place, il est donc préférable de partir avec une trousse bien complète pour éviter tous problèmes. Prévoyez des antistaminiques adéquat selon vos allergies, prévenez vos guides et chauffeurs dans le cas échéant.

Les transports

Pour vous rendre à Madagascar, il existe 3 principales compagnies qui desservent la capitale. AirFrance, Corsair et AirMadagascar. Attention, AirMadagascar n’est pas très fiable, ils sont souvent en grève et peuvent annuler un vol du jour au lendemain… Reporte des vols sans prévenirs, toujours confirmer son vol 48h à l’avance ! Cela n’arrive pas sur tous les vols mais il faut le savoir… AirFrance propose des vols directs depuis Paris Charles De Gaules et AirAustral fait des escales à la Réunion. Vous pouvez trouver d’autres compagnies aériennes avec escales (AirAustral, AirMauritius)

Comment se déplacer dans le pays ?

Option 1 : Location de voiture privée.

Il est conseillé de louer une voiture privée avec chauffeur car les routes sont souvent en mauvais états et personnes ne respecte le code de la route. Pour votre confort et votre sécurité nous vous le conseillons vivement. Le coût est de 30 à 70€ selon la voiture souhaitée par jour plus les frais d’essence (1€ le litre environs).

Option 2 : Taxi brousse ou camion brousse.

Si vous voulez voyager à moindre coût et que vous êtes prêt à voyager dans des conditions moins confortables, il est possible de prendre des taxi-brousse, moyen de transport des Malgaches, le prix est vraiment bas mais la sécurité l’est tout autant. Ce sont des bus, voitures, camions aménagés de tels sorte à embarquer le plus grand nombre de personne (oui, oui dans une voiture où vous ne mettriez que 7 personnes, ici il y en aura 15 !). En revanche, cette expérience est à faire au moins une fois dans votre voyage (même sur petit trajet !).

Option 3 : Vols domestiques, très très cher

AirMadagascar propose aussi des vols internes. (Toujours les problèmes de fiabilités)
Récemment, une nouvelles compagnie aérienne Madagascar Airways sert les vols intérieurs. Cela vous permet de faire des comparatifs de prix…

Quelques incontournables à Madagascar :

Les Tsingy : Classé site patrimoine mondial de l’UNESCO, se présentent comme de véritables cathédrales de calcaires, constitués d’un réseau très dense de failles, de crevasses, de surfaces de blocs calcaires sculptés en lames ou en aiguilles acérées. De très belles randonnées sont à faire
Les massifs du Makay : Sud-Ouest de l’île. Rechercher les lémuriens Maki Sifaka fulvus au cœur de la forêt. Un des massifs les plus reculés et difficile d’accès, mais surement celui qui offre le plus de richesse. Canyons profonds, espèces endémiques de l’île.

L’Isalo : parc national datant du jurassique abritant le canyon des rats et le canyon des makis et qui réunit une faune (3 diférentes espèces de lémuriens : lémur Catta, Propithèque de Verraux et Lémur Fulvus ainsi que des reptiles de rochers) et une flore (comme de l’Aloès, des Euphorbes, des Pachypodium ou encore des Kalanchoë) dense et unique.
L’allée des baobabs : à l’ouest de l’île à Morondava, paysages magnifiques. Classé en air protégée monument naturel. Une douzaine de baobabs vieux de 800 ans.

Mer d’émeraude : à Diego Suarez au nord de l’île. Plage paradisiaque protégé par la barrière de corail. On l’appelle le lagon vert émeraude à cause de la couleur de l’eau. C’est un paradis pour ceux qui aiment observer les fonds-marins.

Andringitra : classé site Patrimoine Mondial. Cette montagne est la deuxième plus haute de Madagascar, le sommet, appelé le pic Boby culmine à 2658 m. Vous aurez une vue sur la région et par beau temps vous pourrez apercevoir l’Isalo. Traversez une forêt primaire, rencontrez des palmiers rares, des piscines naturelles.

La vallée de Tsaranoro : Deuxième falaise du monde, avec 800m de hauteur, vous pourrez vous initier ou vous perfectionner à l’escalade. Point de vue splendide.
Ranomafana : ville au cœur de 44000h de forêt primaire. Possibilité de visiter le parc et découvrir une douzaine d’espèce de lémuriens différentes. Découvrez les thermes naturels de la région avec des eaux chaudes à 38° environs.

Le Canal des Pangalanes : Enfilade de rivières et de lacs face à l’Océan Indien sur plus de 650km ce qui en fait le plus grand canal du monde. Profitez d’une balade apaisante en pirogue !
Andasibe- Mantadia : Forêt, piscine naturelle, chute sacrée, biodiversité, vous pourrez y voir les plus grands lémuriens de l’île (Indri-Indri, lémur bambou, de propithécus fulvus)

Attention, un vieux sage a dit « ce qui vous parait évident ne l’est pas à Madagascar, oubliez tout ce que vous savez et vos habitudes européennes ! » Gardez cette phrase en tête tout au long de votre voyage, car en tant que « vazah » les Malgaches essaieront toujours de vous faire payer plus ! Pour éviter cela, faites attention aux prix affichés et aux prix demandés dans les parcs, et sur les marchés n’hésitez pas à négocier les prix tout le temps ! Vous pouvez être sûr que la vendeuse vous demandera plus qu’à un Malgache… (Sauf certains qui sont honnêtes).
Faites attention aussi beaucoup de Malgaches parlent en Franc Malgaches (l’ancienne monnaie), pour convertir en Ariary, il suffit de diviser le prix demandé par 5. Et pensez donc à toujours demander s’il/elle parle en Franc ou Ariary.

Soyez réaliste, en 15 jours, il est impossible de visiter toute l’île en vue de la difficulté pour se déplacer (route en mauvais états, pistes…) il faut donc se concentrer sur une partie, une côte de l’île, une région et revenir pour visiter les autres ! En effet, il faudrait au moins 2 mois pour bien profiter de toutes les facettes de l’île et encore…

Quelques circuits de base :

Pour 7jours : Tana-> Antsirabe-> Fianarantsoa-> Ranomafana-> Ambalavao-> Isalo-> Tuléar-> Ifaty-> Tuléar-> Tana

Pour 15jours par la piste côtière : Morondava-> Belo sur Mer-> Morombe-> Andavadoaka-> Salary-> Ifaty-> Tuléar-> Anakao-> Itampolo-> Lavanono-> Sainte-Marie-> Fort Dauphin

  • Advanced Search

Comparer les annonces